1849

C’est en 1683 que la première mention de Sainte-Thérèse est signalée dans les actes notariés, mais la colonisation débute en 1735, quand Mme Marie-Thérèse Du Gué s’y installe. En 1792, à la naissance du système parlementaire canadien, le comté d’Effingham regroupe quelques localités, dont le village de Sainte-Thérèse qui n’est toutefois érigé en municipalité qu’en 1849.

 
distillerie james porteous

DISTILLERIE JAMES PORTEOUS

Située sur la rue de l'église où l'on retrouve aujourd'hui le bureau de poste, la distillerie de bière et de whisky aura un impact majeur sur le développement de Sainte-Thérèse.

 
gare sainte-therese

LA GARE DE SAINTE-THÉRÈSE

C'est en 1876 que le chemin de fer arrive au village et donnera un véritable envol économique à Sainte-Thérèse, mais aussi à toute la région puisqu'il deviendra un des plus grands carrefours ferroviaires au Québec.

piano-foisy2.jpg

L'INDUSTRIE DES PIANOS

Bien que les orgues Casavant, reconnus encore aujourd'hui mondialement, font la fierté de la ville de Saint-Hyacinthe, vous serez surpris d'apprendre que c'est à Sainte-Thérèse que Joseph Casavant fondera sa première usine dans les années 1890, qu'il opéra pendant plus de 20 ans au village avant de déménager en Montérégie. La réputation internationale des pianos de Sainte-Thérèse deviendra un symbole encore plus fort du village, avec l'arrivée d'autres joueurs importants, dont les pianos Foisy, Quidoz, Willis et Lesage.

 
lionelgroulx.jpg

LE SÉMINAIRE

Construit en 1883 suite à l'incendie qui a ravagé l'ancien Séminaire deux ans auparavant, ce bâtiment emblématique du village sert maintenant d'édifice au collège Lionel-Groulx. Le nom du cégep est d'ailleurs en honneur à l'historien Lionel Groulx, qui a été étudiant du séminaire vers la fin des années 1890.

saintethereseobus.jpg

FABRICATION D'OBUS

Du temps de la deuxième guerre mondiale, plus de 6 000 employés travailleront à l'usine de la Defence Industries Limited installée à Sainte-Thérèse pour la fabrication d'obus et d'explosifs.

Situé coin rue Blainville Est & boulevard Curé-Labelle, le quartier des cent maisons a d'ailleurs été aménagé afin de loger les ouvriers de l'usine et diminuer la crise du logement dans le secteur. 

Nous remercions la Société d'histoire et de généalogie des Mille-Îles et la Fondation Lionel Groulx pour l'utilisation des photos.


ENVIE D'EN SAVOIR PLUS?

MUSEE.jpg

Musée Joseph-Filion

Fondée en 1939, la société d'histoire et de généalogie des Mille-îles (SHGMI) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de conserver et mettre en valeur le patrimoine et l’histoire du territoire de l’ancienne seigneurie des Mille-Îles. 

Le musée, situé dans la maison (et atelier) du défunt forgeron Joseph Filion, offre plusieurs expositions permanentes sur la vie et les industries de l'époque. Situé au coin de Blainville Est & de la rue Turgeon, le musée est ouvert sur rendez-vous en tout temps.

Tarif : Contribution volontaire

6, rue Blainville Est
Sainte-Thérèse.
Téléphone: (450) 434-9090

http://shgmi.ca